L’industrie du futur se construit dès aujourd’hui au sein du FabLab d’IBM

L’industrie du futur se construit dès aujourd’hui au sein du FabLab d’IBM L’industrie du futur se construit dès aujourd’hui au sein du FabLab d’IBM INDUSTRIE 4.0

Le monde physique et le monde digital doivent évoluer ensemble, ce qui représente un challenge majeur pour les industriels.  

 

IBM a construit un pont entre ces deux mondes, en misant sur l’innovation technologique et la transformation digitale. C’est au sein du siège d’IBM France, à Bois-Colombes, qu’a été créé le FabLab. Cet espace est dédié au développement de solutions innovantes pour les industriels.  

 

Nous avons rencontré Christophe Laurence, Business Development Executive au sein du FabLab d’IBM, pour connaître sa vision de l'industrie 4.0. 

 

L’industrie sur la voie du changement face aux exigences sociales et environnementales 

 

Un environnement externe changeant 

 

Le constat dressé par Christophe Laurence est le suivant : actuellement, l’industrie fait face à de multiples changements. En effet, les besoins du consommateur ont évolué. Ce phénomène, amplifié par la crise de la Covid19, révèle un besoin de changement sur plusieurs fronts de la part des industriels.  

 

De nouveaux enjeux rentrent désormais en compte, tels que la protection environnementale et la production éco-responsable, entre autres. Les industriels sont amenés à travailler de plus en plus avec des partenaires locaux, pour mieux respecter l’environnement et développer le tissu industriel. Pour Christophe Laurence, l’industrie joue aussi un rôle sociétal.  

 

Parallèlement, le secteur qui cherche à se renouveler, peine à recruter. Comme le constate Christophe, le secteur de l’industrie a du mal à attirer les jeunes candidats, ce qui accentue le ralentissement face au changement. Les industriels doivent donc trouver de nouveaux moyens pour attirer de nouveaux profils. 

 

« L’usine n’est pas vue comme une destination pour les nouvelles générations ». 

 

C’est dans ce contexte que les industries doivent conduire leur transformation digitale qui devient ainsi une réponse aux enjeux à la fois de performance, sociétaux et environnementaux. 

 

Les enjeux métiers des industriels 

 

Le rôle de Christophe Laurence chez IBM, au sein du FabLab, consiste à porter auprès des entreprises, des offres dans le domaine de l’industrie 4.0. Spécialisé dans les technologies et l’innovation, il est amené, dans son quotidien, à appréhender les problématiques des industriels afin d’y répondre le plus justement.

 

L’objectif de Christophe  : proposer des solutions adaptables et scalables pour répondre aux besoins des clients et à leurs enjeux métiers, mais aussi qui doivent remporter l’adhésion des utilisateurs. 

 

FabLab : à la rencontre de l’industrie et du monde digital 

 

La vocation du Fablab est de faire le lien entre le digital et l’industrie. Dans cet espace, les équipes d’IBM, avec les partenaires, reconstituent les conditions réelles de l’usine afin de comprendre et d’optimiser ses processus grâce à des innovations. 

 

Le Fablab se veut être le plus proche possible de l’environnement industriel. Ainsi, on retrouve dans les locaux des machines telles que des remplisseuses, un robot autonome, des automates des différents constructeurs que l’on peut trouver en usine. Les outils digitaux qui sont mis à disposition permettent de « mieux comprendre, diagnostiquer et anticiper les tâches du collaborateur  et des techniciens ».  

 

Un exemple d’intégration : Zozio au sein du FabLab d’IBM 

 

IBM réalise des partenariats avec des acteurs clé du monde de l’usine connectée afin de développer des solutions innovantes. Un exemple concret : l’intégration de la solution de Zozio au sein du FabLab d’IBM. 

 

La solution de Zozio est une plateforme personnalisable et facile à configurer qui s'appuie sur des badges placés sur les équipements industriels qui sont ainsi localisés en temps réel.

 

La solution permet d’optimiser les flux et les stocks, d’améliorer la traçabilité des équipements et de faciliter le travail du collaborateur en le libérant des tâches répétitives.  

 

Les algorithmes d’Intelligence Artificielle et de Machine Learning intégrés à la solution permettent de réaliser une analyse prédictive de la logistique, gérer les incidents et détecter les anomalies. La solution peut également être couplée avec d’autres innovations afin d’assurer une visibilité sur l’ensemble des processus industriels.  

 collaboration entre IBM et Zozio

L’objectif de la collaboration entre IBM et Zozio est de tester la solution de la start-up, puis l’intégrer à l’offre du groupe. Pour cela, la plateforme de Zozio ainsi que des badges de géolocalisation ont été testés au sein du FabLab.  

L’intégration de Zozio est en bonne voie, puisque son déploiement sur les sites industriels va permettre, selon Christophe Laurence, un « fort retour sur investissement. » 

 

L’agilité et la capacité d’adaptation : les éléments clé de la performance 

 

Chaque secteur industriel, chaque site et chaque entreprise ont des besoins différents, souligne le Business Developer Executive. 

 

Zozio fait partie des entreprises qui proposent une solution agile grâce, notamment, à sa réactivité dans le développement et la mise en place de celle-ci. Une force pour une entreprise qui adapte son offre en proposant une réponse ciblée pour chaque client. 

 

Sur le plan performance, l’une des thématiques abordées au sein du FabLab est la connectivité pour l’agilité des lignes de production. Zozio en est une partie intégrante de par sa lutte contre la friction logistique et pour l’optimisation des flux au sein de l’usine. 

 

L’usine de demain : connectée et orientée vers l’humain 

 

Pour l’avenir, Christophe Laurence aime imaginer une usine « agréable »  dans laquelle le travail est plaisant. « L’industrie doit se moderniser pour le bien des collaborateurs » souligne-t-il.   

 

La collaboration entre Zozio et IBM au sein du FabLab illustre la volonté des entreprises innovantes à s’adapter au plus proche des besoins de l’industrie et à mettre l’humain au cœur de l’usine.  

 
Christophe Laurence se félicite et se dit « heureux de la collaboration avec Zozio ».  

Partagez sur :