Post-Covid : Les mesures prises par les entreprises

ACTUALITÉS ZOZIO

À l’heure où nous rédigeons ces lignes, plus de 100 foyers épidémiques ont été recensés aux 4 coins de l’Hexagone, dont certains dans des lieux de travail tels que des abattoirs. Une piqûre de rappel pour les professionnels qui doutaient de l’intérêt d’appliquer des mesures parfois très contraignantes. À l’image des établissements scolaires qui n’accueillent qu’un faible pourcentage des élèves, les entreprises redémarrent avec des effectifs réduits. Elles encouragent la poursuite du télétravail quand la nature de l’activité le leur permet. Les employeurs repensent l’organisation du travail en bouleversant certaines habitudes. Cela implique par exemple la mise en place d’un roulement pour les pauses et les repas et de limiter les réunions à la présence des personnes strictement nécessaires.

De l’aménagement des locaux aux gestes barrières 

Marquage au sol, pose de plexiglas pour le personnel d’accueil, gestion du flux de la clientèle...l’adaptation de l’environnement de travail prend des formes diverses et variées.

Les commerces sont sommés de mettre à disposition de leur personnel des masques, du gel hydroalcoolique et des gants. Quant aux autres types d’entreprises, elles n’en ont l’obligation que si le respect de la distanciation physique d’un mètre entre deux personnes (salariés, clients,  prestataires etc.) n’est pas garanti au sein des espaces de travail, nonobstant l’instauration des mesures de protection collective. S’ajoutent à cela les gestes barrières et règles d’hygiènes que doivent individuellement respecter les salariés : tousser dans son coude, s’affranchir de serrer la main pour dire bonjour, distanciation sociale d'au moins 1 mètre entre chaque personne etc.

Un dispositif qui favorise la distanciation sociale

Un badge qui alerte les salariés trop proches en entreprise

Des entreprises ont fait montre de solidarité de diverses manières depuis le début de la pandémie COVID19. On distingue notamment des organisations qui ont réaffecté leurs moyens industriels à la production de masques de protection, souvent généreusement offerts aux professionnels de santé. D’autres sociétés à l’instar de Zozio ont identifié des moyens d’aider au respect du protocole de distanciation sociale. Celle-ci en particulier met à disposition des employeurs qui le souhaitent un dispositif de petite taille qui détecte n’importe quel dispositif analogue se trouvant à moins d’un mètre de distance. Il prend la forme d’un badge, logé dans la poche de chaque employé, qui sonne, clignote ou vibre lorsque l’un collaborateur lui aussi muni dudit badge se rapproche plus que de raison !

Un dispositif autonome, facile à installer

Zozio a pensé à tout pour contenter les professionnels qui font appel à ces services. Le spécialiste des technologies de géolocalisation indoor et de l’analyse des flux au sein des entreprises a développé un appareil fiable, reposant sur la technologie UWB. Il a la particularité de se déployer en seulement quelques heures et ce quelle que soit la configuration des lieux. Le badge bénéficie d’une grande autonomie, il a en effet l’avantage de fonctionner plusieurs semaines sans devoir être rechargé.

 

"Quid du respect des données privées ? C’est une solution anonyme, conforme à la RGPD!"

Bastien Triclot, Fondateur de Zozio

Si elle ne se substitue pas aux gestes barrières, elle leur est complémentaire, contribuant à garantir les conditions sanitaires en entreprise et favorisant in fine l’exercice serein de chaque salarié dans les commerces, les industries ou encore les usines. Le retour au travail des collaborateurs est simplifié.

 

Ecrit par Bastien Triclot

Partagez sur :