Contact
Contact
Industrie 4.0 01.03.22

La gestion des en-cours de production dans l’industrie

Qu’est-ce qu’un en-cours de production ?

Les en-cours de production sont les biens ou les services qui sont fabriqués ou exécutés par l’entreprise et qui ne sont pas encore finis. Dans l’industrie, les en-cours de production se situent sur la chaîne de production, car ils n’ont pas encore effectué la totalité du processus de fabrication.

Sur une chaîne de production, un en-cours agit comme une zone tampon et permet de limiter les interruptions de la production.

Remarque : Les en-cours de production sont définis par période comptable. Ce sont donc les produits qui n’ont pas effectué la totalité du processus de fabrication à la fin d’une période comptable. De plus, d’un point de vue fiscal, les en-cours de production font partie du stock.

Faire un inventaire des en-cours de production

La première étape pour gérer les en-cours de production est de les recenser. L’inventaire permet d’identifier les potentiels écarts entre les valeurs théoriques de ces en-cours et les en-cours réellement présents sur la chaîne de production. L’identification de cet écart éventuel est essentielle car elle permet de mettre en évidence les pertes, les vols ou les erreurs de gestion. De plus, les inventaires des en-cours de production sont obligatoires à la clôture de l’exercice.

Pour faire un inventaire, il est recommandé d’effectuer plusieurs comptages par des personnes différentes, pour limiter les erreurs. Les personnes qui réalisent l’inventaire se munissent d’un feuille de comptage sur laquelle on trouve la référence des en-cours. Il s’agit ensuite de se déplacer sur la chaîne de production pour compter les en-cours à chaque étape du processus.

Pour une gestion optimale du processus de production, la gestion des en-cours de production s’accompagne de la gestion des stocks, c’est pourquoi il est également essentiel de dresser un inventaire des stocks.

Optimisation des stocks et des en-cours de production

L’inventaire et une étape essentielle de la gestion des en-cours, mais elle ne permet pas de les optimiser. Or, l’optimisation des stocks et des en-cours de production est un enjeu essentiel pour améliorer la performance industrielle des entreprises. Ils existent différentes méthodes pour optimiser ces stocks et ces en-cours.
 

  1. Optimisation des stocks

Pour limiter les stocks, on peut utiliser l’analyse ABC. Celle-ci consiste à classer les stocks en leur attribuant une lettre : A, B, C ou D.

  • Les stocks A sont les marchandises ayant la consommation annuelle la plus élevée. Ils représentent entre 70 et 80% de la consommation annuelle, pour 10 à 20% du nombre total d’articles en stock.
  • Les stocks B sont les marchandises qui ont une valeur de consommation moyenne. Ils représentent généralement entre 15 et 25% de la consommation annuelle, pour 30% du nombre total d’articles en stock.
  • Les stocks C sont les marchandises dont la consommation annuelle est la plus faible. Ils représentent environ 5% de cette consommation annuelle, pour 50% du nombre total d’articles en stock.
  • Les stocks D sont les stocks obsolètes. Ils peuvent représenter jusqu’à 35% du nombre total d’articles en stock.

Grâce à cette analyse, on peut facilement identifier les stocks qui ne sont plus nécessaires et qui doivent être mis à l’écart.
 

  1. Optimisation des en-cours de production

Pour optimiser les en-cours de production, on peut utiliser la simulation des flux, qui permet de définir les niveaux d’en-cours et les stocks intermédiaires.

La simulation des flux a pour objectif de tester différents scénarios de production, pour dimensionner et quantifier les meilleures évolutions de l’appareil productif. Autrement dit, la simulation des flux va permettre de chiffrer de manière plus concrète les gains de productivité générés par les différentes hypothèses.

En partant de ces hypothèses, on peut donc obtenir le niveau d’en-cours optimal pour chaque machine de production. En couplant l’application de ces hypothèses optimales avec l’analyse ABC, on peut améliorer drastiquement la gestion de production.

D’autres méthodes pour l’optimisation

Il existe, selon le processus industriel auquel on s’intéresse, d’autres méthodes pour limiter les en-cours de production. Parmi celles-ci, on trouve le Takt Time. Celui-ci correspond à un objectif de vitesse de production, qui passe parfois par une réorganisation des postes de travail. La Takt Time est un outil d’amélioration de la cadence qui permet notamment de réduire les en-cours de production.

L’optimisation des stocks et des en-cours de production peut également passer par la méthode des flux tirés, où le client « tire » la production.

Si vous cherchez à améliorer la gestion de vos en-cours, renseignez-vous sur les méthodes d’optimisation des en-cours les plus adéquates pour votre processus industriel !

Ecrit par Emma Guignard

Pour en savoir plus sur les solutions de Zozio :

MERCI DE CONSULTER LE SITE UNIQUEMENT EN FORMAT PORTRAIT
Le site utilise des technologies modernes et créatives.
Veuillez consulter celui-ci sur un navigateur plus récent de type Chrome, Firefox, Safari, ou bien Edge.