Contact
Contact
Industrie 4.0 29.09.22

Jidoka : méthode fondamentale du Lean Manufacturing

Améliorer la qualité du produit en détectant les anomalies dans le processus de production

Qu’est-ce que le Jidoka ?

Le Jidoka est une méthode du Lean Manufacturing selon laquelle les machines s’arrêtent automatiquement de fonctionner lorsqu’elles détectent une anomalie. Le terme japonais « Jidoka » a été créé sur les systèmes de production Toyota et pourrait se traduire par « automatisation avec une touche humaine » ou « automatisation autonome ». On entend également souvent parler d’« autonomation », qui est une combinaison des mots « autonomous » et « automation ».

Point histoire : La méthode du « Jidoka » est née lorsque le fondateur de Toyota a mis au point un mécanisme, en 1896, capable de détecter les fils cassés dans un métier à tisser et d’empêcher automatiquement la machine de produire des matériaux défectueux. Le terme de Jidoka a maintenant évolué et prend même parfois en compte l’automatisation partielle des machines.

Ce principe entraîne désormais des gains de productivité considérables, étant donné qu’un opérateur peut s’occuper de plusieurs machines à la fois. Il permet également d’empêcher que les défauts ne se reproduisent, de prévenir certaines blessures ou encore de minimiser les dommages matériels.

Les 5 principes du Jidoka

La méthode du Jidoka s’applique en suivant 5 principes : détecter, alerter, sécuriser, analyser et améliorer. Détaillons ces 5 principes :

  • Détecter : Les pièces de la chaîne de production sont équipées de sorte à pouvoir détecter les anomalies, telles que des défauts de production, des erreurs de matières premières ou encore des pannes de machines. Un système d’alerte est également installé pour pouvoir prévenir les opérateurs de la détection d’un dysfonctionnement.
  • Alerter : Si une machine détecte une anomalie, elle doit pouvoir s’arrêter ou se ralentir automatiquement, sans l’intervention d’un opérateur.
  • Sécuriser : Les opérateurs doivent être en mesure, si un arrêt de la production est constaté, de prendre des mesures adéquates pour rétablir la production. Des actions correctives pertinentes sont alors mises en place.
  • Analyser : Les responsables doivent ensuite analyser rétrospectivement les causes de l’arrêt de la production afin d’appliquer des solutions permanentes pour éviter que d’autres arrêts ne se produisent.
  • Améliorer : Si le problème persiste, une équipe désignée doit mener une enquête pour traiter la cause profonde de cette anomalie.

Les 4 étapes du Jidoka

La mise en place du Jidoka dans une entreprise se fait en 4 étapes. Durant celles-ci, l’humain doit rester au cœur de la démarche et de la relation humain-machine pour une collaboration optimale.

Démontrer l’engagement de la direction

Pour que les opérateurs gèrent avec succès les processus de fabrication, les responsables doivent accorder le même niveau d’importance au Jidoka qu’à la production Juste-A-Temps (JAT).

Effectuer des évaluations de préparation

La mise en place du Jidoka passe par une phase de préparation, durant laquelle les responsables doivent évaluer le niveau de préparation de l’entreprise, avec les acteurs concernés par la transition. Cela permet d’adopter des mesures qui permettront de faciliter cette transition.

Exécuter des applications pratiques

Une fois que les responsables estiment que la phase de préparation est terminée, il est temps de lancer des applications pratiques, notamment pour vérifier que les systèmes d’alerte fonctionnent correctement et que les équipes sont bien formées.

Appliquer les 5 principes du Jidoka

Il s’agit ensuite de commencer à appliquer les 5 principes du Jidoka, afin de garantir la qualité, d’éliminer les 7 types de gaspillages identifiés par le Lean Manufacturing, dont la réduction des stocks, et d’améliorer la qualité de travail.

Quelle est la différence entre la méthode Jidoka et Poka-Yoke ?

Lorsque l’on parle de la méthode Lean du Jidoka, on entend régulièrement parler du Poka-Yoke. En revanche, les deux méthodes ne sont pas à confondre. Le Poka-Yoke est un système de prévention des erreurs. Il intervient donc avant que l’anomalie ne se produise, en opposition à la méthode Jidoka, qui survient une fois que l’erreur s’est produite. Les deux outils sont donc complémentaires.

Les enjeux du Jidoka à l’ère de l’Industrie 4.0

Le Jidoka est une innovation technologique et organisationnelle qui bouleverse les flux de travail. C’est l’une des méthodes les plus importantes du Lean Manufacturing. Elle permet en effet de se placer dans une démarche d’amélioration continue en tirant des enseignements des défauts de production et en appliquant des solutions immédiates.

 

Écrit par Emma Guignard

Pour en savoir plus sur les solutions de Zozio :

MERCI DE CONSULTER LE SITE UNIQUEMENT EN FORMAT PORTRAIT
Le site utilise des technologies modernes et créatives.
Veuillez consulter celui-ci sur un navigateur plus récent de type Chrome, Firefox, Safari, ou bien Edge.